EXPRESSION LIBRE...
Cette page est réservée à l'expression des groupes politiques qui composent le conseil municipal de Saint-Lys. Cette disposition est prise en conformité avec la loi "Démocratie et proximité" du 22 février 2002 (Article L. 2121-27-1). Les textes publiés dans cette page n’engagent que leurs auteurs.
Le groupe majoritaire

Conviction ou opportunisme ?

Depuis plusieurs mois, nous constatons des positionnements surprenants des groupes minoritaires. Ceux-ci aiment agiter des chiffons rouges en tous sens pour tenter d’exister, la main sur le coeur jurant connaître la vérité vraie, au risque de s’étouffer dans les contradictions et les mensonges. Et au final ? Une présence fantomatique des groupes minoritaires sur les réunions importantes d’orientation et de choix pour la commune. L’esbroufe politicienne est décidemment toujours plus importante pour eux que les dossiers à travailler !
Sur le Plan Local d’Urbanisme (PLU) : absence totale des élus des groupes minoritaires lors de la réunion publique de présentation. Ce dossier ne serait-il pas majeur pour la commune ?
Sur la CLECT (qui régit la participation de la commune dans les finances du Muretain Agglo) : un seul élu des groupes minoritaires présent, lors de la commission finance et sans avis de surcroît... Les 700 000€ annuels versés au muretain agglo, sans transparence sur les modalités de calculs mises en place en 2004, ne nécessitent-ils pas une réflexion collective ?
Sur la présentation du nouveau régime indemnitaire des agents de la commune en conseil municipal : aucune question, ni sur les modifications, ni sur les critères retenus. Sujet non porteur devant la presse ? Sur la demande de subvention pour le projet de réhabilitation de l’ancien collège : Les groupes minoritaires ne votent pas les demandes de subvention ! Les aides extérieures seraient-elles préjudiciables à la commune ? Incohérence, quand tu nous tiens… Risque de désertification médicale sur notre commune : A la tête de la commune depuis 2001 sans réponse à cette menace, nos anciens Maires se mobilisent enfin et demandent en urgence de valider un don de 200 000 à 300 000 € à des professions libérales sans cadre ni garantie d’une amélioration des conditions de soins des patients. Quel projet partagé de santé? Quelle réponse d’offre de soins pour le territoire ? Nous nous interrogeons sur les réelles motivations de ces positionnements. Quels sont les réels enjeux ? Nous sommes engagés à vos côtés sur des sujets importants et difficiles, ne vous y trompez pas. Nous construisons avec rigueur, les solutions justes et durables.

Le groupe majoritaire

 

Groupe d'élus "L'alternative pour Saint-Lys"

La municipalité fuit ses responsabilités

En deux ans, le nombre de médecins est passé de 9 à 6 et d’autres départs sont prévus en 2018, tandis que la population est en constante augmentation. Ce non remplacement des médecins est un signal d’alerte. Ils sont surchargés et ne peuvent plus prendre de nouveaux patients. La crise est grave et nécessite une rapide prise de décision de la part de la municipalité qui pour l’instant ne semble pas avoir pris toute la mesure de la gravité de la situation.
La municipalité campe sur un projet d’une Maison pluridisciplinaire de Santé qui est depuis des années dans une impasse car il ne répond pas tant à l’attente des médecins généralistes et d’autres professionnels de la santé. Ce projet n’aborde pas clairement le financement d’une telle structure. De plus sa mise en place nécessite de 4 à 5 ans. Que proposent les jeunes médecins généralistes pour exercer leur profession ici à Saint-Lys?
Ils aspirent à un travail de groupe dans un grand cabinet médical capable de réunir 7 à 8 médecins pour une prise en charge commune qui permet de garantir l’accueil des patients. Pour répondre à l’urgence, les médecins proposent de financer sur leurs fonds propres la construction et l’aménagement de ce grand cabinet médical peut pourra évoluer dans le temps en fonction des besoins réels. Pour garantir une position centrale de ce cabinet, leur seule demande à la municipalité est de leurs céder sous conditions le terrain disponible des anciens ateliers municipaux, en face du collège. Comme nous, soutenez cette proposition qui déborde de bon sens en signant massivement la pétition qui circule.

Vos élus, Catherine RENAUX, Patrick LASSEUBE, Michèle STEFANI, Nicolas REY BETHBEDER et Josiane LOUMES vous présentent leurs meilleurs voeux pour 2017
Internet : http://alternativepoursaintlys.fr et http://canarddelayguebelle.over-blog.com
Sur Facebook : https://www.facebook.com/canarddelayguebelle

 

Groupe d'élus "Saint-Lys pour vous, avant tout"

Pour un village en santé …

… Rappelez-vous ils étaient partis à l’assaut. Et ils sont restés là-haut perchés. Plus soucieux d’augmenter leurs indemnités (+3000 €) et de diminuer leur soutien à la vie associative (- 1800 €) au prétexte du CLDVA (Comment Limiter les Dépenses de la Vie Associative) outil façonné à leur façon et détourné de ses fondements.
Pour autant ils n’ont pas vu l’épidémie arriver. Le dossier était là mais ils l’ont gardé en sommeil prétextant que la commune était surendettée (avec un résultat fin 2016 de près de 3040000 €). Ils ne pouvaient pas faire car disaient-ils, ce n’est pas des compétences obligatoires du Conseil du Village. Alors pour dire que l’on fait quelque chose on se réunit, une fois, deux fois, et plus. On refuse la participation de la minorité du Conseil et on l’associe quand l’on veut afficher un semblant de démocratie participative. Alors les habitants du village en soutien aux médecins se liguent et font une pétition. Ils réclament une solution rapide sous la forme d’une « Maison de santé pluri professionnelles » avec un module « centre médical » et plus tard un module paramédical. L’urgence est là.
Le Centre Plurifonctionnel a disparu. Il renaît avec le PRAC soit la même chose ou presque. En Conseil ils demandent des subventions pour ce dossier qui n’a jamais été vu par l’ensemble du nouveau Conseil du Village, nouvelle forme de la concertation et de la co-construction. Cherchez l’erreur !
Nous vivons ainsi une nouvelle page de la démocratie « ensemble, entre nous ». Les anciens disent : « toujours copiés, jamais égalés ! ». Car eux la démocratie ils la connaissent. C’est eux le Conseil des sages (2008), le Conseil Municipal des Jeunes renouvelé (2009), le Conseil des Quartiers, le lancement du Conseil de la vie associative et les présentations publiques pour les projets de voirie avant même de lancer les travaux (ce qui ne fut pas le cas début décembre 2017 pour la place Jean Moulin entraînant une réaction des commerçants par manque de concertation).
Avec un peu de retard, vu la parution du journal, nous vous souhaitons une année 2018 en PLEINE SANTE.

Jacqueline POL, Thierry ANDRAU, Jacques TENE







 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

democratie_participative
Conseil départemental 31
Logo région Occitanie

mairie

lettre 1 place Nationale
CS 60027 - 31470 Saint-Lys

telephone 05 62 14 71 71

mail mairie@saint-lys.fr

horloge Ouverture au public
- du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 14h à 18h,
- vendredi de 8h à 12h et de 14h à 17h,
- samedi de 9h à 12h